Les noués main

Vivre entourée de tapis d’Orient depuis l’adolescence, permet d’en toucher quelques mots… qu’il s’agisse d’une pièce de collection ou d’un complément de l’ameublement.

Pour comprendre un tapis, nous devrions en voir fabriquer, non pas un, mais beaucoup… ainsi, nous apparaîtraient clairement les contraintes techniques que tout tisserand doit connaître et surmonter, auxquelles il doit adapter sa créativité et plier les pratiques de son métier.

Au départ, il y a toujours une structure formelle, qui se conforme à un dessin. Nous devons ensuite exercer notre regard, en observant avec attention la façon dont divers éléments, dessins et motifs, plus ou moins nombreux, sont disposés et réalisés sur un tapis.

Il existe des tapis joyeux ou sombres, aigus ou graves, des chefs-d’œuvre et des trucs mal fichus ! Un tapis peut être agréable ou sublime. Qu’il s’agisse d’un objet artisanal « manufacturé » ou de l’ouvrage d’un tapis d’Aubusson, le tapis, comme toute œuvre, doit d’abord être en accord avec le contexte du lieu où il s’y trouvera.

J’ai appris au travers du professionnalisme de mon beau-père, antiquaire, décorateur et marchands de sublimes pièces tissées d’Orient, à les regarder avec un esprit plus libre et plus attentif, à les écouter, quelque beaux ou laids qu’ils soient, à pratiquer inlassablement l’art de la comparaison et de la discussion, de ses propres certitudes en premier lieu, de son propre goût parfois.

Les tapis demandent des efforts d’imagination, des affinités électives… ils nous rapprochent brièvement des châteaux, où ils furent un ornement de première importance. Ce matériau, qui parfois est enrichi de fils de soie, d’or ou d’argent.

Je l’entends me parler des points noués, de la façon particulière dont on plie l’objet, de la pratique du dépoussiérage fait sur cette ancienne et sublime machine de collection dont je dispose ici, tapis de la Savonnerie et d’Aubusson, tapis de cour, de la Perse, du Caucase, du Tibet, de la Chine, de l’Inde ou du Turkestan Oriental.

Des objets magiques et de beaux souvenirs…
Nous continuons à les manipuler, à les disposer au sol, à les accrocher aux murs…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.